Les stages de transition sont entrés en vigueur mais encore beaucoup de questions

les stages de transition sont entrés en vigueur ce 1°janvier 2013 et ils remplacent l’ancien stage d’insertion.
Le but de ce stage est de permettre au jeune de faire connaissance avec le marché du travail auprès d’un fournisseur de stage.
Le public concerné vise les jeunes demandeurs d’emploi inoccupés issus de l’ense…ignement, âgés entre 18 et 24 ans, disposant au maximum du diplôme ou du certificat de l’enseignement secondaire supérieur et qui n’a pas fait l’objet d’un refus de collaboration, de formation, d’emploi ou un abandon de parcours ou de formation.
Les employeurs concernés sont toutes les entreprises, il n’y a pas de labélisation spécifique.
Caractéristiques du stage.
celui-ci peut durer de 3 à 6 mois et le stage n’est pas suivi d’une obligation de recrutement.
Les avantages accordés
Pour le demandeur d’emploi : une allocation de stage par l’onem et une indemnité mensuelle de 200 euros.
Pour l’employeurs : il va bénéficier de réduction des cotisations de sécurité sociale. Ce stage est donc intéressant pour l’employeur !
La position des jeunes csc.
Les jeunes csc ont réalisé un communiqué de presse à ce sujet, voici un résumé des positions.
• Combien d’emploi pérennes cette mesure va-t-elle créer ?
• N’est-ce pas un coup médiatique pour faire croire que la politique s’occupe de l’emploi des jeunes ?
• Le cout ridicule de travailleur pour l’employeur ne va-t-il pas contribuer à façonner un marché du travail à deux vitesses, certainement néfaste pour la cohésion sociale que nous prônons.
• Cela peut –être une dérive pour l’enseignement en alternance car un jeune en stage de transition touchera plus qu’en alternance.
• Cela va engendrer de la concurrence entre les jeunes stagiaires à la recherche d’une place de stage.
• Cela risque également d’engendrer de la concurrence entre les autres travailleurs qui bénéficient d’une meilleure protection sociale.

A ce stade, nous ne savons toujours pas :
• Si le jeune peut refuser un stage, sera-t-il sanctionné par l’onem ?
• Quelles sont les garanties sur le parcours de formation.
• Quid de l’encadrement par le tuteur.
• Qu’en est-il de la valorisation des compétences acquises ?
• Quid de la rupture du contrat et en cas de maladie ?
Conclusion.
Nous sommes mitigés sur cette mesure, nous ne pensons pas que cela soit une réelle opportunité pour le jeune.

Nhésitez pas à nous contacter pour toutes questions ce sujet!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :